fbpx

Dis ! C’est quoi un zèbre ?

“Le plus difficile n’est pas de comprendre ce qu’est un zèbre ! Non ! Le plus difficile est d’accepter que vous puissiez en être un…”

Portrait d'un zèbre
Portrait d’un zèbre !

Mais au fait, c’est quoi un zèbre ?

Vous devez tous avoir en tête la vision de ce cheval un peu différent des autres parce qu’il a des rayures (c’est normal, c’est un zèbre 😜)… Cette différence n’est pas très flagrante ! Et pourtant, c’est un cheval qui sort du cadre, des schémas classiques… Ben oui, c’est un zèbre !

Pourtant ce n’est pas de l’animal dont je vais vous parler, mais de moi. Pourquoi ? Parce que je suis un zèbre et j’ai appris à l’accepter. J’ai un tout petit peu était aidé mais de savoir qui ont est, de se comprendre et de s’accepter fait de moi aujourd’hui, un zèbre heureux (enfin une zebrelle !) ! Si pendant ta lecture, tu t’aperçois que tu réponds à tous ces critères alors, il y a de fortes chances (99,9%) pour que tu en sois un. Est-ce que ce serait si difficile à accepter ?

Parce malgré mes moult tentatives pour me fondre dans la masse et essayer de rentrer dans le moule, je me sens pourtant toujours différente, alors que je suis une véritable contorsionniste comportementale m’adaptant avec habileté aux situations et aux personnes pour ressembler à ce fameux cheval. Mais au fond de moi, je le sais, je suis un zèbre. Et fort heureusement, des zèbres il en existe d’autres ! Moins que des chevaux, mais il y a quelques trucs pour les repérer (je dois vous avouer que je vis avec un autre zèbre mais chut 🤐). Alors, comment repère-t-on un zèbre ?

Le zèbre est aussi un caméléon
Le zèbre est aussi un caméléon

Et oui, il est possible de le reconnaître !

Le premier signe distinctif d’un zèbre est sa très grande émotivité, son hypersensibilité et sa très forte empathie (sa forte réceptivité affective). En gros, ce que je me tue à vous répéter : je suis une vraie chouineuse ! Et une éponge aussi 🧽 oui, oui, j’absorbe tout et parfois c’est un peu éprouvant ! Mais je suis aussi une personne très gentille, j’ai tendance à deviner les besoins des autres et d’en oublier les miens. Ah oui, et je vis tout intensément aussi ! Je vous laisse imaginer mon état émotionnel du moment !

Une deuxième chose qui caractérise le zèbre, c’est qu’il ne supporte pas l’injustice, non non non ! Il suit les règles qu’il pense juste avec une certaine rigueur mais quand il n’est pas d’accord, ben il le fait sentir. C’est à double tranchant 😜. « Traverse sur le passage piéton !!!! » Ça, c’est mon côté rigide. « Cheri, le voisin nous a encore une fois demandé de ne pas déménager les meubles à 1h du matin alors qu’on n’était pas là ! Je ne sais pas ce qui a suivi mais apparemment je lui ai fait peur et je l’ai fait rentrer chez lui ! » Ça, c’est l’autre facette…

Le troisième point et pas des moindres, c’est la turbine qu’il a dans la tête et qui ne s’arrête jamais. Même lorsqu’il dort. 🤯 là dedans, il y a une vraie machine à penser qui ne s’arrête absolument jamais, pas de repos, juste un flot d’idées et de questions constant, même la nuit. Parfois, j’aimerais vraiment trouver ce bouton off qui me reposerait même quelques minutes, mais apparemment il est vraiment très bien caché. (mais ma mère 🦹🏼♀️ a trouvé un moyen que j’expérimente depuis que j’ai 6 ans : la lecture ! Et ça, c’est vraiment le seul remède efficace… imaginez la taille de ma bibliothèque. 📚)

Portrait d'un zèbre
Baby zèbre

Ah, oui et pour me compliquer la tâche, d’une idée en découlent au moins dix autres. C’est ce qu’on appelle la pensée arborescente. Apparemment, c’est dû à de nombreuses connexions neuronales et au fait que le zèbre utilise son cerveau droit contrairement à la majorité de la population (85%) qui utilise son cerveau gauche. Tu me suis toujours ?

Autre caractéristique : Un zèbre est souvent considéré comme un hyperactif, il ne s’arrête jamais et peut être difficile à suivre pour les autres… Pas de repos pour les guerriers ! Ben oui, si le cerveau tourne à plein régime il faut bien lui donner de la matière. Je suis donc sans cesse obligé de l’alimenter avec des apprentissages, des projets à réaliser ou encore des défis à relever. C’est peut-être pour ça que j’ai fait autant d’études différentes et de jobs différents ??? J’ai bien cru à un moment que j’allais rendre fou mon entourage. Mais non, j’ai eu la chance 🍀 que mes parents comprennent rapidement que j’avais besoin de ces nombreuses expériences et de cette soif d’apprendre pour me construire et avancer. Alors, lorsque j’ai fait le tour d’un sujet, il faut que là-haut ça s’active de nouveau et il est temps de changer. 

Mais lorsqu’un zèbre est motivé, écartez-vous ! Plus rien ne peut l’arrêter pour atteindre ses objectifs. Lorsqu’il a une idée dans la tête… Aïe… Notre zèbre va franchir les haies une à une sans faiblir devant les obstacles animé par sa passion imperturbable et ce jusqu’à l’épuisement. Comme ça, ça paraît super chouette mais on a tendance à parfois oublier qu’on n’est pas surhumain… et il est possible qu’on chute… et ça pique… mais ne vous inquiétez pas, parce qu’on est des guerriers ! Lorsqu’on arrive au point de rupture ou au burn-out, il faut choisir. Mais choisir c’est renoncer et renoncer c’est très difficile quand tant de choses vous intéressent. Et oui, même quand on n’y arrive plus, on y arrive encore !

C’est tellement contradictoire ce que je raconte. Petite illustration : j’y suis arrivée à ce point de rupture. Je faisais cent mille choses (mon travail, mes projets, le resto de mon compagnon, les travaux de la maison…) et craque, un jour, il y a tout qui lâche ! Alors, la solution pour n’importe qui aurait été STOP, du repos. J’ai essayé, mais ce qui m’a relevé ? Des nouvelles idées : j’ai sorti mon livre, j’ai lancé de nouveaux projets professionnels et décidés de changer de mode de vie. Rien que ça !

Un autre point, le zèbre est rapide et efficace. Il réfléchit vite, il analyse vite… Il fait tout dix fois plus vite que les autres (souviens-toi du réseau de neurones un peu trop câblé). Sauf ce qui ne l’intéresse pas ! Dans ce cas, c’est 0 motivation, inaction, procrastination. Le zèbre fait donc preuve d’une grande rapidité de compréhension et d’exécution. Eh oui, je comprends mieux pourquoi on disait que j’étais un vrai couteau suisse !

Mais attention, le zèbre n’est pas plus intelligent, il est simplement « intelligent différemment » car il utilise son cerveau d’une manière différente. Si on devait résumer un zèbre, je dirais que c’est un HYPER tout… tout à l’extrême ! 

On a tous en nous un super héros qui sommeille ! Libérez-le
On a tous en nous un super héros qui sommeille ! Libérez-le

Pour ajouter un peu de piment, le zèbre est perfectionniste et le zèbre peut épuiser tout le monde par ses idées et projets incessants… mais le zèbre a une confiance et une estime de soi ridiculement pauvre. Vous imaginez comme c’est dur d’avoir des rayures alors que beaucoup de vos potes d’écurie n’en ont pas ! Et je ne vous parle même pas du syndrome de l’imposteur ! Le problème du zèbre c’est qu’il a une opinion peu valorisante de sa personne et de ses capacités. Il a l’impression qu’on va se rendre compte qu’il n’est pas bon et qu’il n’est pas à sa place et ceux pour chaque job ou situation ! Imaginez si les autres se rendaient compte qu’il a des rayures !

C’est peut-être pour cette raison que j’ai attendu si longtemps pour faire lire mes écrits et sortir mon roman ? Mais j’ai surmonté ça ! Et c’est un immense pas en avant. J’ai vaincu ma peur (bon pas toutes c’est vrai !).

Une dernière chose très importante à mes yeux : on née zèbre, on ne le devient pas ! Alors, après tout un travail de déni, de colère, de déprime puis d’acceptation… je suis contente de dire que je suis un zèbre et que ce n’est ni une supériorité, ni une tare mais juste ma façon d’être !

Coucher de soleil de remerciement
Merci

J’espère que cet article t’a plu ! Alors si tu as envie d’échanger, n’hésite pas à laisser un commentaire et surtout n’oublie jamais :

On a tous en nous un super héros qui sommeille. Libérez-le !

Pour découvrir mon roman : Alice, le murmure des anges, suivez le lien où clique sur l’image ci-dessous

Alice le murmure des anges
Alice, Le murmure des anges
Étiqueté , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *